Sondage :

Votre avis sur le site

Voir les résultats
Lire les commentaires de ce sondage(41)
  Génial !(1431 votes)
  Bien(186 votes)
  Peut mieux faire(84 votes)
  Vraiment bof(118 votes)
  Avis neutre(55 votes)

Publicité




Partenaires




Jmax-Hardware

mxdev.net

114 visiteur(s) en ligne

JDLL 2011 : Bilan du samedi après-midi

Rubrique : GNU/Linux / Monde du libre, écrit le 2011-11-21 12:41:57 par Troll.

Image: logo-jdll.pngLe campus LyonTech accueillait ce 18 et 19 novembre, comme chaque année, les Journées du Logiciel Libre (JDLL).

Comme chaque année, CPE Lyon accueille en son sein pour deux jours les partisans du logiciel libre français à travers l'évènement "Les Journées du Logiciel Libre".

APRIL : Passage militant, mais express


Comme à son habitude, l'APRIL avait une conférence en début d'après-midiFrédéric Couchet, délégué général de l'April, nous a dressé, en 30 minutes, un point sur les dossiers en cours et sur l'importance d'agir auprès des responsables politiques, qui constituera notamment sa conclusion.

Comme l'année précédente, l'APRIL reviendra sur les grands combats du logiciel libre ces dernières années : lutte contre les DRM, contre les lois DADVSI et HADOPI... et maintenant, contre ACTA et la LOPPSI.

Frédéric Couchet insistera ainsi sur le danger du futur accord ACTA concernant les libertés fondamentales dans le domaine de l'informatique et les dangers que cela représente pour le logiciel libre. L'actualité des brevets logiciels étaient également au programme puisqu'une récente décision européenne déplace les capacités de décision vers une entité européenne s'étant jusqu'à présent toujours montré "pro brevets logiciels"...

Le problème de la vente liée, ciblé depuis des années, totalement illégal en France mais pourtant pratiqué par 95% des marchands du secteurs et qui n'a jamais bougé, depuis des années, a également été évoqué.

L'APRIL concluera son intervention express par un appel à la participation politique : "contactez vos députés !", Frédéric Couchet nous expliquant alors qu'on a pu voir par le passé que cela porte [parfois] ses fruits.

Benjamin Bayart nous parle des réseaux


Cette année et pour la première fois, Mozilla n'était pas présent aux JDLL, cependant, le samedi après-midi aura bénéficié d'une conférence de 2h (contre 1h pour les autres) par Benjamin Bayart, personnalité très connue dans le monde des FAI puisque consultant en réseau et président de FDN, le plus ancien FAI français.

Benjamin Bayart nous fera ainsi un passage en revue de la "société" qu'Internet crée d'après lui et comment les politiques devraient voir Internet comme un "outil du changement de la société" et non un "outil qui pousse la société à changer". Pour cela, le public, deux fois plus nombreux que pour les autres conférences, aura le droit à une description en détail des différents "stades d'évolution de l'internaute" : l'acheteur, le kikoolol, le lecteur, le râleur, le commentateur, l'auteur et l'animateur. On y apprendra également que "si les poêles à frire ne forment pas une société, c'est parce qu'elle n'intéragissent pas". L'orateur maintenant bien connu pour sa phrase "L'imprimerie a permis au peuple de lire, Internet va lui permettre d'écrire offrira une variante plus humoristique : "On a inventé l'orhtographe avec l'imprimerie, on est en train de l'oublier avec Internet."

L'ensemble de la conférence étant trop long à résumer, PCInfo-Web vous a mis en ligne la conférence en vidéo, sur Youtube.


LibreOffice : La fin de la guerre interne



C'est avec LibreOffice que cette édition des JDLL se terminera, par un constat sur la fin d'une "guerre" en interne, entre les développeurs et l'équipe d'"assurance qualité".

On y apprendra que l'arrêt du développement d'OpenOffice par Oracle (anciennement Sun) n'aura pas été si négatif que ça pour la communauté qui aura finalement gagné en autonomie et qui s'est désormais résolue à un mode d'assurance qualité qui accélèrera le développement en supprimant un certain nombre de contraintes qui décourageaient les nouveaux contributeurs à intégrer leurs ajouts dans le logiciel, comme notamment les "spécifications" Oracle.

LibreOffice a ainsi désormais décidé de publier plus rapidement les nouvelles fonctionnalités quitte à rectifier des bugs au fur et à mesure... On pensera, à l'écoute de ce discours, un peu au fonctionnement de KDE qui pendant longtemps et encore maintenant, a ajouté beaucoup de nouvelles fonctionnalités... Alors que les versions précédentes n'étaient pas encore forcément extrêmement stables/exemptes de bugs.

scoopeo    Partagez sur Yahoo! Mon Web 2.0  bookeet  pioche  Partagez sur del.icio.us  Partagez sur digg.com  Partagez sur furl.net  Add to Google spurl  simpy  Partagez sur netscape.com  Partagez sur StumbleUpon  tapemoi  Partagez sur Google Bookmarks  Partagez sur Technorati  Partagez sur blinklist  fuzz  nuouz  Partagez sur Newsvine  Partagez sur ma.gnolia 

Soyez le premier à commenter cette actualités ! !

Voir toutes les actualités



Les commentaires on été désactivés.