Sondage :

Votre avis sur le site

Voir les résultats
Lire les commentaires de ce sondage(32)
  Génial !(1311 votes)
  Bien(182 votes)
  Peut mieux faire(84 votes)
  Vraiment bof(117 votes)
  Avis neutre(55 votes)

Publicité




Partenaires




Jmax-Hardware

mxdev.net

90 visiteur(s) en ligne

La programmation se met au vert

Rubrique : Le monde informatique, écrit le 2009-05-25 17:12:35 par Thomas Gabriel.

Image: ecolo22.png

Tout le monde le sait désormais, la lutte contre le gaspillage énergétique est un acte de tous les jours. Depuis quelques années, les mesures affluent de toutes parts pour faire prendre conscience de ce respect de la planète. Et bien aujourd'hui, c'est au tour de nos chers amis programmeurs de se mettre à prendre conscience de cela.

En effet, depuis quelques temps, le souci de la consommation d'énergie se tourne progressivement vers le domaine de l'informatique, et ce dans plusieurs branches très diverses.

Le monde de la programmation en changement


Parmis les premiers concernés par ce(s) changement(s), il est possible de trouver les analystes programmeurs, les créateurs de softwares et d'hardwares. Tout d'abord, ceux là se trouvent concernés en raison de la consommation d'énergie que peut avoir un certain programme. On entend souvent parler d'optimisation des codes-sources, de mises à niveau...Et bien il s'agit bien là d'une nouvelle conception du logiciel.

Par exemple, un des roles majeurs de l'algorithme est de fonctionner "le plus rapidement possible" ; c'est ce principe qui définit sa performance. L'idée serait désormais de réussir à coupler cette vision des choses avec une véritable économie de l'énergie que doit utilisée un programme pour fonctionner. Ainsi, à la question "ce programme est il performant ?" se couplera la notion d'économie d'énergie.

Ceci dit, est-il vraiment nécessaire de parler au futur quand on sait que bon nombre d'outils dédiés à cette économie d'énergie existent déja ? Bien sur, peu de logiciels disposent aujourd'hui d'options "écolo", permettant par exemple une compilation moins gourmande en énergie ; cependant, chacun peut tenter (car cela est possible), de régler au mieux ses configurations afin d'arriver à un résultat correct, alliant ergonomie et écologie.
Image: code2.jpg
Dans un autre ordre d'idée, il s'agirait pour l'avenir de concevoire des logiciels en relations directe avec des informations très précises données par le système d'exploitation sur la consommation éléctrique, l'utilisation de la mémoire et autres. Grace à cela, le programme serait apte à réagir "en conséquence" afin d'optimiser ses performances.

En terme de programmation, le même débat se pose pour les application web et design ; faudrait-il désormais privilègier des interfaces moins gourmandes en ressources ? Les couleurs vives et les animations devraient elles laisser place à une sobriété de bon gout ? Tous ces points de détail forment en fait l'ensemble de la réfléxion sur laquelle se penchent en ce moment même de nombreux départements de recherche.

Qu'en est il pour le reste ?


Dans le domaine de l'informatique, la question de l'environnement ne se borne pas à la programmation, fort heureusement ; en effet, les spécialistes se penchent aujourd'hui sur les conséquences que pourraient avoir une "dématèrialisation" des opérations courantes, de la vie de tous les jours. Ainsi, le développement du e-commerce interresse particulierement ; faire ses courses en ligne serait en fait un moyen de réduire de manière certaine les émissions de CO2, en ce sens que les particuliers n'auraient plus à se déplacer eux même. Le domaine de la construction et du batiment pourrait également connaitre certains changements dus à l'informatique ; l'idée serait de cautionner une expansion sans précédents du logiciel de simulation architecturale. Une fois les logiciels au point, de nombreuses étapes physiques (construction de maquettes, prises de mesures...) pourraient etre abandonnées, car réalisables en laboratoire.

En bref


En conclusion de tout cela, il faut s'attendre dans les prochaines décennies, voire années, à connaitre un changement radical dans la conception que le mondde a de l'informatique. Ainsi, l'ère oû la consommation d'énergie importait peu, par rapport au gain de temps possible grace à l'informatique va se terminer ; s'ouvrira désormais une pèriode plus respectueuse de l'environnement, oû la micro-informatique tiendra une place toute particulière, surement parmis les plus importantes.

Soft utiles


PowerTOP : PowerTOP est un outil d'Intel pour Linux qui analyse la consommation énergétique des logiciels en cours d'exécution. Il affiche le pourcentage de temps écoulé dans les différents modes de consommation des processeurs et fournit une liste détailles des processus qui réveillent le plus souvent le processeur. Ce programme aide les développeurs à tester le comportement de leurs applications et leur suggère des optimisations pour améliorer la consommation d'énergie. (source : Tom's hardware)

PowerCFG : Vista avait introduit une nouvelle commande de gestion de l'alimentation, PowerCfg. Particulièrement utile aux développeurs de drivers, celle-ci a été complétée et améliorée sous Windows 7 afin d'aider les développeurs à diagnostiquer leurs pilotes et les problèmes de consommation énergétique :

powercfg -energy output c:power-report.html


Pour être efficace, cette commande doit être lancée sur un système inactif (mode idle) au moins 10 minutes après le lancement du système et sans aucune application en cours d'exécution. Le rapport fournit signale tous les évènements "graves" (en termes de manquement à l'économie d'énergie) et notamment tous les périphériques/pilotes qui ne respectent pas les règles de veille, fournit différentes alertes reposant sur des compteurs systèmes anormalement élevés (tâches sur-consommatrices, processus excessifs, problèmes de timers) et différentes informations sur les capacités d'économie d'énergie du PC. (source : Tom's hardware)

XPerf : XPerf s'adresse lui à tous les développeurs Windows. Ce module qui appartient au Windows Performance Toolkit permet une analyse à postériori de l'exécution d'un programme. Il fournit de nombreux graphiques sur la consommation CPU, l'utilisation des coeurs, les IO, et les évènements liés à la gestion de la consommation. (source : Tom's hardware)

scoopeo    Partagez sur Yahoo! Mon Web 2.0  bookeet  pioche  Partagez sur del.icio.us  Partagez sur digg.com  Partagez sur furl.net  Add to Google spurl  simpy  Partagez sur netscape.com  Partagez sur StumbleUpon  tapemoi  Partagez sur Google Bookmarks  Partagez sur Technorati  Partagez sur blinklist  fuzz  nuouz  Partagez sur Newsvine  Partagez sur ma.gnolia 

Lire les commentaires (1)

Voir toutes les actualités



Pages : 1
Zarnergun Hors ligne
Petit Branleur Heureux :)
******

Messages : 4 191
Inscription : Feb 2007
Réputation : 12
Message : #1
RE: La programmation se met au vert
Merci pour la news, ya pas de toute façon c'est une nécessite de dernière minute, si on en crois les météorologues, le réchauffement va bcp plus vite qu'il l'avais prévu, et les deux jours qui viennent de passer, plus qu'estivales, ne démontrent pas le contraire.

Légèrement en vacances (bcp en fait)
Bux
25-05-2009 21:24 PM
Envoyer un email à cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Pages : 1



[-]
Réponse rapide
Message
Entrez votre réponse à ce message ici.



Vérification de l'image
Vérification de l'image
(insensible à la casse)
Veuillez saisir le texte contenu dans l'image de gauche dans la zone de texte ci-dessous pour éviter les réponses automatiques.

Actualités similaires :