Sondage :

Votre avis sur le site

Voir les résultats
Lire les commentaires de ce sondage(34)
  Génial !(1312 votes)
  Bien(182 votes)
  Peut mieux faire(84 votes)
  Vraiment bof(118 votes)
  Avis neutre(55 votes)

Publicité




Partenaires




Jmax-Hardware

mxdev.net

51 visiteur(s) en ligne

Le cerveau d'une souris, simulé par un BlueGene d'IBM

Rubrique : autre, écrit le 2007-05-02 08:12:22 par Troll.


Brèves
Des chercheurs viennent de simuler le fonctionnement des neurones d'un cerveau de souris à l'aide du supercalculateur BlueGene L, fabriqué par IBM. Un travail de simulation très lourd en calculs, puisque le monstre de calcul utilisé n'a en fait simulé que le fonctionnement d'une moitié de cerveau de souris.

L'architecture neuronale d'un cerveau s'avère extrêmement fastidieuse à simuler car un très grand nombre d'interconnexions sont possibles entre chaque neurone. Les chercheurs tentent donc maintenant d'optimiser leur programme de simulation pour le faire tourner plus rapidement encore, tout en le rapprochant au maximum d'un vrai cerveau de souris.

Les trois chercheurs sur le coup, James Frye, Rajagopal Ananthanarayanan, et Dharmendra S. Modha, ont même publié un article sur l'expérience, baptisé « Vers une simulation corticale en temps réel à l'échelle d'une souris ».

La moitié d'un cerveau de souris en chiffres

L'expérience commence avec la moitié d'un cerveau d'une souris, soit environ 8 millions de neurones, chacun disposant de quelque 8000 synapses (les interconnexions) reliées par des fibres nerveuses. La simulation d'un tel système impose de très fortes contraintes de calcul, de communication et de mémoire, selon les chercheurs...


Le supercalculateur BlueGene L utilisé pour l'occasion, situé au sein du laboratoire IBM Almaden Research Lab, regroupe 4096 processeurs disposant chacun de 256 Mo de mémoire vive. Il a pour l'instant simulé huit millions de neurones, chacun doté de 6300 synapses seulement, pendant dix secondes et à une vitesse 10 fois inférieure au temps réel.

Les chercheurs ont pu constater une tendance au regroupement chez les neurones, mais sont limités par l'absence d'une structure physique similaire à celle du tissu neuronal du cerveau d'une souris. L'étude est encore en cours.




Source : High-Tech-Info

scoopeo    Partagez sur Yahoo! Mon Web 2.0  bookeet  pioche  Partagez sur del.icio.us  Partagez sur digg.com  Partagez sur furl.net  Add to Google spurl  simpy  Partagez sur netscape.com  Partagez sur StumbleUpon  tapemoi  Partagez sur Google Bookmarks  Partagez sur Technorati  Partagez sur blinklist  fuzz  nuouz  Partagez sur Newsvine  Partagez sur ma.gnolia 

Soyez le premier à commenter cette actualités ! !

Voir toutes les actualités



Aucun commentaire



[-]
Réponse rapide
Message
Entrez votre réponse à ce message ici.



Vérification de l'image
Vérification de l'image
(insensible à la casse)
Veuillez saisir le texte contenu dans l'image de gauche dans la zone de texte ci-dessous pour éviter les réponses automatiques.

Actualités similaires :