Sondage :

Votre avis sur le site

Voir les résultats
Lire les commentaires de ce sondage(34)
  Génial !(1312 votes)
  Bien(182 votes)
  Peut mieux faire(84 votes)
  Vraiment bof(118 votes)
  Avis neutre(55 votes)

Publicité




Partenaires




Jmax-Hardware

mxdev.net

119 visiteur(s) en ligne

Knol : Le Wikipedia vu par Google

Rubrique : Google, écrit le 2008-08-11 09:16:17 par Troll.

Déjà connu depuis longtemps, le projet Knol de Google a été lancé il y a maintenant deux semaines et se veut un concurrent inavoué de la très connue et très prisée encyclopédie libre Wikipedia.

Qu'est-ce que Knol ?


Knol, de Google, se veut être une sorte d'encyclopédie, qui ressemble au final plus à un blog participatif qu'à une encyclopédie comme on les connaissait jusqu'à maintenant, dans le but de regrouper les connaissance au sein d'un même site sur lequel serait évidemment utilisé un puissance moteur de recherche puisque le tout est dirigé par Google, maître de la recherche en ligne.

Concrètement il s'agit comme n'importe quelle encyclopédie de permettre à des personnes diverses et variées de mettre en ligne et de partager leur connaissance au sein d'une plate-forme dédiée.

A terme les "Knols"  - contraction du mot anglais Knowledge (connaissance) - doivent donc se regrouper au même titre que les articles de Wikipedia et former une gigantesque encyclopédie en ligne... ce qui n'est pas vraiment nouveau et qui pourrait même paraître inutile étant donné que Wikipedia regroupe déjà un nombre incalculable d'articles et ce dans toutes les langues alors que Knol est pour l'instant en anglais (américain) principalement... cependant Google a des arguments.

Les particularités de Knol


Google n'est pas fou, en tant que Big brother et grand acteur incontesté de la toile il n'a pas l'intention de lancer un projet sans avoir d'atouts à opposer à un concurrent direct qui n'est contrairement à lui pas commercial.

Google a donc prévu le coup, il a observé toutes les critiques qui ont été faites à Wikipedia et a décidé de s'en servir pour s'y opposer.

Image: Capture-Japan.png
Knol : article "certifié" sur le japon.
Knol, s'il est également dans l'optique d'établir une encyclopédie universelle en ligne, diffère totalement de Wikipedia dans la manière de faire, afficher, organiser et rétribué le contenu.

La première critique faite à Wikipedia est celle de la vérification des sources, de la véracité des articles. Si des mesures draconiennes ont été prises depuis un moment pour vérifier les sources des articles, leur provenance, etc., Wikipedia reste ouvert à tous et surtout anonyme.

Wikipedia met donc en place un plate-forme ou l'anonymat est de mise... Google voit, Google réagit.

On retrouve alors sur Knol un système tout à fait contraire, Knol met en avant les auteurs des articles en les incitant dans un premier temps fortement à afficher leur véritable nom et prénom et même dans un second temps en mettant en place une vérification d'identité à l'aide d'un numéro de téléphone et de carte bancaire, les auteurs des articles peuvent faire vérifier leur identité afin de pouver que leurs articles proviennent d'un personne compétante dans le domaine.

Mais alors quel intérêt pour le commun des internautes d'utiliser Knol s'il faut dévoiler son identité pour prouver au monde que ce que l'on écrit et on partage est vrai ?

Eh bien soit, Google a plus d'un tour dans sa poche, sa plus grande réussite Adsense est au coeur des arguments d'utilisation de Knol, une fois les auteurs inscrits à l'aide - évidemment - de leur compte Gmail, ils peuvent récupérer une partie des revenus des publicités qu'ils accepteraient d'afficher sur les pages de leurs articles.

Image: Chishikiyoku%20Project%20-%20.png
Knol : page sur un auteur.
Au final, avec un affichage ressemblant étrangement à celui de pages de blogs et où tous les articles de l'auteur se retrouvent toujours en marge du contenu en visualisation immédiate, Google présente ici avec Knol un système très à la mode "Web 2.0" avec le côté blog mais également un côté associatif qui rappel FaceBook avec la possibilité de noter les articles, de poster des commentaires dessus, un affichage des articles les plus lus et dans un futur proche un classement des auteurs.

Lancé avec un gros argument d'utilisation qu'est la rémunération, Knol se pose donc à l'opposé total de Wikipedia où le contenu est de mise et rappelle étrangement la plate-forme déjà en place "Blogger" très largement utilisée, en mettant en ligne des articles principalement orientés sur la science, écrit par des personnes compétantes  et vérifiables, mais également d'autres personnes plus anodines mais chose dont le lecteur est informé.

Google réussira-t-il à réellement concurrencer Wikipedia ? Deux semaines après sont lancement il est difficile de trancher vraiment sur ce point, cependant même s'il va certainement rester en marge pendant quelques temps (certainement au moins un an) Knol sera sans aucun doute intégré dans la recherche universelle du moteur de recherche Google comme le sont déjà google Video et Google News, ce qui permettra a Knol de passer bien évidemment devant Wikipedia sur le classement des résultats des recherches effectuées sur le moteur de recherche. Tout ceci en sachant que Google totalise en France 97% des requêtes sur les moteurs de recherche... Knol a certainement de beaux jours devant lui.

scoopeo    Partagez sur Yahoo! Mon Web 2.0  bookeet  pioche  Partagez sur del.icio.us  Partagez sur digg.com  Partagez sur furl.net  Add to Google spurl  simpy  Partagez sur netscape.com  Partagez sur StumbleUpon  tapemoi  Partagez sur Google Bookmarks  Partagez sur Technorati  Partagez sur blinklist  fuzz  nuouz  Partagez sur Newsvine  Partagez sur ma.gnolia 

Soyez le premier à commenter cette actualités ! !

Voir toutes les actualités



Aucun commentaire



[-]
Réponse rapide
Message
Entrez votre réponse à ce message ici.



Vérification de l'image
Vérification de l'image
(insensible à la casse)
Veuillez saisir le texte contenu dans l'image de gauche dans la zone de texte ci-dessous pour éviter les réponses automatiques.

Actualités similaires :